Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Françoise Cuxac

La ballade de Lénore

- Mon cheval ! Mon noir !... Le coq chante,

Mon noir ! Nous arrivons enfin,

Et déjà ma poitrine ardente

Hume le vent frais du matin...

Au but ! au but ! mon coeur palpite,

Le lit nuptial est ici ;

Au but ! au but ! Les morts vont vite,

Les morts vont vite. Nous voici ! -

Extrait du poème "La ballade de Lénore" écrit par G.A. Bürger en 1773, traduit par Gérard de Nerval en 1830.

.

Published by francoise -

commentaires

Hébergé par Overblog